Les tendres ménages by Paul Jean Toulet


Main
- books.jibble.org



My Books
- IRC Hacks

Misc. Articles
- Meaning of Jibble
- M4 Su Doku
- Computer Scrapbooking
- Setting up Java
- Bootable Java
- Cookies in Java
- Dynamic Graphs
- Social Shakespeare

External Links
- Paul Mutton
- Jibble Photo Gallery
- Jibble Forums
- Google Landmarks
- Jibble Shop
- Free Books
- Intershot Ltd

books.jibble.org

Previous Page | Next Page

Page 2

Et puis, comme il faut faire quelque chose:

--Si on allait jusqu'au Gave, propose quelqu'un.









Cependant de lents paysans, au geste circonspect, reviennent vers


fois et astucieux. Parfois c'est un essieu qui crie. On voit pesamment
approcher le char, tout noir sur le ciel de nacre. L'homme s'y tient
debout, aiguillonnant ses boeufs, et chante une chanson vieille, lente,
triste, qu'il interrompt pour saluer.






de gens l'occupe, qu'animent seuls les bras du passeur hissant sur sa




l'eau?

Mais Mme de Ribes objecte qu'il se fait tard, et son mari non plus ne



flairent avec convoitise.

--Ici, Tom. Ici, Djaly!






--Il fait mucre.





Mme de Ribes distingue la voix de la jeune fille.


















puis, et puis......









semble-t-il avoir beaucoup appris depuis la veille.

Previous Page | Next Page


Books | Photos | Paul Mutton | Sun 15th Dec 2019, 20:57